GABON: Gagan Gupta, une compétence avérée au service du Gabon émergent

GABON: Gagan Gupta, une compétence avérée au service du Gabon émergent

C’est un homme d’affaires prospère, mais d’une discrétion maladive. Et pourtant ce n’est pas un anonyme. Il  fait partie de ces hommes influents qui, avec leurs compétences, font le Gabon, sous la maestria du chef d’orchestre Ali Bongo Ondinba. Lui, c’est Gagan Gupta, le Directeur Général de la filiale gabonaise de la firme singapourienne OLAM. Petit flash sur un homme d’affaires dont les qualités extraordinaires séduisent même ses concurrents et/ou détracteurs.

OLAM Gabon, sa marque de fabrique

Sa plus grande empreinte, c’est sans doute OLAM Gabon installée depuis 1998 dont il assure la Direction Générale depuis 2008. OLAM est une entreprise singapourienne de négoce et de courtage de denrées alimentaires présente dans pas moins de soixante-dix (70) pays et dont une large part des activités est basée en Afrique. Le Groupe est notamment présent dans le cacao, le café, le coton, l’huile de palme, le bois, etc.

WhatsApp Image 2018-10-03 at 17.26.42

En 10 ans de gestion, Gagan Gupta a fait de la filiale gabonaise d’OLAM, le premier employeur du pays, avec près de 17 500 salariés et le premier partenaire privé de l’Etat dans des activités aussi diverses que l’agriculture, l’industrie ou le transport. Cette réussite éclatante est surtout celle de son Directeur Général, peint à raison comme un grand architecte logistique du pays.  « Après Olam, il y a Olam », caricature un ancien employé d’un concurrent du groupe asiatique pour apprécier son  succès foudroyant.

Grâce à Gagan Gupta, plusieurs activités ont été développées en partenariat public-privé avec le gouvernement gabonais. On évoque évidemment en première ligne la création d’une zone économique spéciale, la Gabon Special Economic Zone (GSEZ) qui s’étend sur 1126 hectares et compte une cinquantaine d’entreprises déjà installées venant de 16 pays différents ; mais aussi deux ports (minéralier et cargo) créés pour  permettre aux clients implantés dans la ZES de réduire sensiblement leurs frais de transit. OLAM Gabon, c’est également  l’agriculture, avec le programme Graine destiné aux petits producteurs ; elle fait aussi dans le palmier à huile, l’hévéa.

La clé de toute cette réussite ? « Toutes nos réalisations sont celles des hommes et des femmes qui font Olam. L’ensemble des collaborateurs, grâce à leur travail et à leur investissement quotidien, sont la clé de voute de notre succès. Cette volonté est appuyée par un gouvernement soucieux de l’avenir de sa population, qui s’investit dans des secteurs faibles à ce jour, mais qui répondront aux attentes de demain », justifie humblement le DG Gagan Gupta, occultant sa partition dans cette réussite.

Participer à la création de richesses et d’emplois, poursuivre la croissance et faire passer le Gabon du stade d’importation à celui d’exportation pour l’ensemble de ses produits, voilà les nobles ambitions nourries par l’homme pour le Gabon.

WhatsApp Image 2018-10-03 at 17.07.02

Un manager chevronné aux compétences reconnues

            Si Gagan Gupta a un défaut, c’est son humilité. Loin de la mégalomanie et autres défauts des gens de sa trempe qui ont réussi dans la vie et ont tout à leur disposition, l’homme est aisément assimilé dans certains milieux à un étudiant en école de commerce. Faut-il le relever, il a débarqué à Libreville à seulement 33 ans. Mais ce n’est que simple apparence. Gagan Gupta est un manageur chevronné. C’est lui qui a écrit et continue d’écrire les belles pages de l’histoire idyllique d’OLAM et d’Ali Bongo.

Son parcours est assez parlant sur ses qualités. Et c’est d’ailleurs ce cursus qui a forgé ses compétences qu’il met au service du développement du Gabon. Expert-comptable de formation, né au Rajasthan (dans le nord-ouest de l’Inde), Gagan Gupta a enchainé des postes de direction chez l’équipementier britannique Reebok, mais aussi chez un autre, Reckitt Benckiser, référencé dans les produits pharmaceutiques et d’entretien. Il a débarqué au Gabon sans parler un mot du français. Mais ce handicap, il l’a comblé en un rien de temps avec ses actions. Gagan Gupta a été l’un des artisans du projet de la zone économique spéciale de Nkok, qui a déjà attiré plus de 2,5 milliards de dollars (1,9 milliard d’euros) d’investissements.

WhatsApp Image 2018-10-03 at 17.19.59

OLAM et Gagan Gupta en phase avec la politique du Gouvernement

Avec l’avènement du Président Ali Bongo au pouvoir en 2009, le Gabon a stratégiquement entrepris de diversifier son économie, afin de réduire sa dépendance du secteur pétrolier et minier, avec un plan baptisé Gabon Emergent. L’agriculture s’est alors imposée naturellement en raison du potentiel du pays, de la perspective d’atteindre l’autosuffisance à moyen terme et autres facteurs. Et avec un tel plan, l’Etat a trouvé un partenaire idéal avec OLAM et son patron Gagan Gupta.

« Nous avons choisi le Gabon en raison d’une part de ses conditions climatiques propices au développement de projets agricoles et d’autre part pour la politique du Gouvernement », justifie le PDG. Et la société déploie ses activités tout en s’engageant activement pour le développement durable local (environnemental et social) et en accompagnant le pays dans sa transition économique. La société a généré en quatre ans la création de 10 922 emplois directs et près de 20 000 emplois indirects. La plupart des employés se trouvent dans des zones rurales, ce qui a permis de désenclaver certaines régions, de faire émerger des centres d’influence provinciaux et de décentraliser les traditionnels pôles économiques de Libreville et Port-Gentil.

WhatsApp Image 2018-10-03 at 17.05.16

 

Les qualités intrinsèques de l’homme

Père de deux enfants, de religion hindoue, Gagan Gupta est décrit comme un véritable stakhanoviste, un travailleur infatigable. « C’est un gars qui bosse dix-huit heures par jour et peut envoyer des dizaines de SMS à la même personne en une journée », confie un ancien employé d’OLAM Gabon. Il est aussi peint par ses interlocuteurs comme « très calme », « plutôt discret » mais « séducteur ». Il est « très exigeant » avec ses employés sans toutefois leur manquer de respect. Les proches de l’homme le décrivent comme aussi rapide dans la réflexion que dans l’exécution de ses idées, mais également un responsable qui sait « se remettre en cause lorsqu’il reconnait ses erreurs ».  Avec de telles qualités, l’homme force même l’admiration de ses concurrents ou détracteurs.

WhatsApp Image 2018-10-03 at 17.10.21

Gagan Gupta est peut-être indien de corps et d’esprit, mais gabonais dans l’âme. Il a fait du Gabon son second pays, si ce n’est le premier, de par son implication dans le développement économique de ce pays.

 

Prosper AKPOVI