Gabon : Le pays veut s’ouvrir davantage au monde

Gabon : Le pays veut s’ouvrir davantage au monde

C’est presque une révolution dans l’histoire du Gabon. Le pays vient de prendre une décision qui va booster la libre circulation des biens et des personnes au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac).

En effet, désormais, les Camerounais, Centrafricains, Congolais, Équato-guinéens et Tchadiens peuvent se rendre au Gabon sans visa pour des séjours n’excédant pas trois mois. Ce qui était impossible il y quelques jours.

Il faut dire qu’à l’instar de la Guinée équatoriale, le Gabon avait conditionné l’entrée sur son territoire d’un visa. Cette mesure à portée économique et sécuritaire,  permettait de protéger le pays des migrants économiques et du taux de criminalité plus ou moins élevé dans la zone.

D’après les statistiques officielles, la population gabonaise est composée de 25 à 30% d’étrangers. Un taux acceptable d’après les observateurs des mouvements migratoires.

Outre la Zone CEMAC, le Gabon a ouvert ses frontières aux ressortissants des pays du G20, du Golfe et certains pays d’Asie. Par cette volonté d’ouvrir davantage ses frontières, le Gabon compte ainsi attirer les investissements étrangers afin de booster son économie.

Jacob Ntoutoume