GABON: Reprise des rumeurs infondées sur la supposée mort d’Ali Bongo

GABON: Reprise des rumeurs infondées sur la supposée mort d’Ali Bongo

LE PORTE-PAROLE DE LA PRÉSIDENCE GABONAISE CLARIFIE TOUT

Ike Ngouoni Aïla Oyouomi

Ike Ngouoni Aïla Oyouomi

L’Etat camerounais annonce des « sanctions sévères » contre la chaîne Vision IV

Depuis quelques jours, des rumeurs devenues virales faisant état du décès du Chef de l’Etat gabonais Ali Bongo, circulent sur les réseaux sociaux. Ces allégations infondées sont malheureusement reprises par des médias formels pourtant  régis par des règles déontologiques et censés prendre de la hauteur. C’est le cas de la chaîne de télévision camerounaise Vision IV. L’Etat camerounais, dans un courrier en date de ce dimanche 28 octobre signé du chargé d’affaire de l’ambassade au Gabon adressé au Directeur Général de Gabon 24, se désengage de cette inconduite notoire de Vision IV et annonce des « sanctions sévères » contre l’organe qui serait déjà sous le coup de plusieurs sanctions.

 

IMG-20181029-WA0038

 

La supposée mort du Président gabonais, cela fait des lustres qu’elle est annoncée. C’était déjà le cas en 2014 lorsque la chaîné béninoise Sikka TV avait cru devoir relayer des rumeurs  dans ce sens. Et c’est la vidéo mise en ligne à l’époque, restée sur le site, qui est  malheureusement reprise par certains individus malintentionnés sur les réseaux sociaux ces derniers jours.

Quel est au juste l’intérêt de ces personnes à relayer ces allégations mensongères, prouvant à suffisance leur désir de voir le dirigeant trépasser ? Des rumeurs de décès ont circulé ces derniers temps sur bien de chefs d’Etat et autres personnalités politiques et publiques. On se rappelle le cas du Président Muhammadu Buhari, donné pour mort en juin 2017 alors qu’il était à Londres pour une visite médicale, ce qui a créé un branle-bas au sein de la classe politique. Il nous souvient aussi ces rumeurs donnant le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé mort en novembre 2012, mais l’homme a fait un retour triomphal à Lomé. On peut citer aussi l’exemple de l’ancienne Première dame béninoise Rosine Soglo en avril 2016

 

IMG-20181029-WA0025

Au sujet du cas d’Ali Bongo, le porte-parole de la présidence gabonaise a tordu le cou, samedi, à cette intox. « Tout ça est totalement faux et ça fait partie des nombreuses rumeurs qui animent la toile comme d’habitude, mais je puis vous assurer qu’il en est rien », a déclaré Ike Ngouoni Aïla Oyouomi, et d’ajouter que le dirigeant se repose à Ryad en Arabie Saoudite : « Les médecins ont estimé qu’il lui fallait prendre du repos (…) Franchement rien de grave. Une fatigue passagère due à l’intense activité qu’il a menée ces derniers mois comme chacun a pu le voir à la fois sur le plan diplomatique mais aussi sur le chantier des reformes ».

Toujours dans le souci d’éclairer l’opinion nationale et internationale, la Présidence de la République a fait une sortie officielle, au travers d’une conférence de presse animée ce dimanche 28 octobre par son porte-parole. L’essentiel à retenir, c’est que Ike Ngouoni Aïla Oyouomi a confirmé la même version, avec d’amples détails. Le Chef de l’État va mieux, il se repose entouré des membres de sa famille, a-t-il fait savoir, et d’appeler les Gabonais à « redoubler de vigilance face à la propagation de fake news ».

Vivement que ces démentis coupent l’herbe sous les pieds des colporteurs de fausses nouvelles dans leur entreprise sordide et les ramènent à la raison.

 

Prosper AKPOVI