Maroc / Le roi Mohamed VI: « Quelque chose continue à nous faire défaut en matière sociale »

Maroc / Le roi Mohamed VI: « Quelque chose continue à nous faire défaut en matière sociale »

Le discours du Trône a été symboliquement prononcé, dimanche 29 juillet, depuis la ville frondeuse d’Al Hoceima, épicentre en 2016 d’une vague de contestation sociale connue sous le nom de «Hirak». Le roi Mohammed VI a longuement évoqué la « question sociale », exhortant le gouvernement à prendre des « mesures d’urgence », notamment en matière de santé et d’éducation.

Malgré les « réalisations accomplies (…) j’ai le sentiment que quelque chose continue à nous faire défaut en matière sociale », a déclaré le souverain marocain dans une allocution marquant le 19e anniversaire de son accession au trône.

Mohammed VI a pointé du doigt les programmes de soutien et de protection sociale qui « empiètent les uns sur les autres, pèchent par manque de cohérence et ne parviennent pas à cibler les catégories effectivement éligibles ».

Il a ainsi appelé à accélérer la mise en place « d’un système national d’enregistrement des familles qui pourront bénéficier des programmes d’appui social », invitant le gouvernement à « entreprendre une restructuration globale et profonde » des programmes existants.

Le Maroc est marqué par de criantes inégalités sociales et territoriales, sur fond de chômage élevé parmi les jeunes. En 2017, il a été classé 123e sur 188 pays au titre de l’indice de développement humain (IDH).

La recherche d’un « nouveau modèle de développement » est devenue au cours des derniers mois le leitmotiv des pouvoirs publics.

Dans son message, le roi du Maroc a appelé à « donner une impulsion vigoureuse aux programmes d’appui à la scolarisation » et à une refonte du système de santé, qui « se caractérise par des inégalités criantes et une faible gestion ».