SANTÉ : De la mélatonine pour mieux dormir mais attention aux risques

SANTÉ : De la mélatonine pour mieux dormir mais attention aux risques

SANTÉ : De la mélatonine pour mieux dormir mais attention aux risques

Alors que de plus en plus de personnes ont recours à cette hormone pour faciliter leur endormissement, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) souligne les dangers que les compléments alimentaires qui en contiennent représentent pour certaines personnes.

Le sommeil n’est pas toujours réparateur. Consommer des compléments alimentaires contenant de la mélatonine pour mieux dormir peut se révéler dangereux, affirme mercredi l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui la déconseille à « certaines populations » en raison d’effets  secondaires. 

De multiples effets indésirables ont été signalés après prise de tels compléments contenant de la mélatonine, en vente libre en France.  « Des symptômes généraux (céphalées, vertiges, somnolence, cauchemars, irritabilité), des troubles neurologiques (tremblements, migraines) et gastroentérologiques (nausées, vomissements, douleurs abdominales)« , résume  l’Anses dans un communiqué. Après examen de chacun des signalements, et comparaison avec l’état de la recherche, l’Agence a conclu à des « risques » pour la santé. 

Une dose de moins de 2 mg par jour est conseillée

Quelles sont les populations concernées ? Les femmes enceintes et allaitantes, enfants et adolescents, personnes souffrant de maladies inflammatoires, auto-immunes, d’épilepsie, d’asthme, de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, répertorie l’Anses, consent de demander impérativement l’avis d’un médecin. « La consommation est également déconseillée pour lesauto-immunes, d’épilepsie, d’asthme, de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, répertorie l’Anses, conseillant de demander impérativement l’avis d’un médecin ». « La consommation est également déconseillée pour les personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité », ajoute l’Agence. Dans tous les cas, il importe, d’après ses experts, de « ne pas dépasser la dose de 2 personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité », ajoute l’Agence. Dans tous les cas, il importe, d’après ses experts, de « ne pas dépasser la dose de 2 mg par jour ». 

L’Anses recommande de limiter la prise de ces compléments alimentaires à un usage ponctuel. Et d’en parler à son médecin. L’organisation professionnelle des compléments alimentaires, Synadiet, estime que les Français achètent 1,4 million de boîtes par an de ces gélules. La plupart des consommateurs en prennent pour lutter contre les insomnies, d’autres contre les perturbations dues au décalage horaire. La mélatonine est une hormone secrétée par la glande pinéale située dans le cerveau. Dans les compléments alimentaires, la molécule est généralement obtenue par synthèse. Ils connaissent une grande notoriété, le nombre de boîtes vendues étant estimé à 1,4 millions par an, selon l’Anses

                                                                                                                                                                                            LCI