AFRIQUE : Formation universitaire /Frédéric Dohou, un leader, une référence…

AFRIQUE : Formation universitaire /Frédéric Dohou, un leader, une référence…

Il fait partie des bâtisseurs de l’Afrique. Convaincu que le futur du continent sera plus radieux avec une jeunesse formée, l’homme s’y met avec le cœur. Lui, c’est le Professeur Frédéric Dohou, ancien ministre au Bénin et fondateur de la première université des sciences et technologies d’Afrique de l’Ouest. Son investissement personnel fait de lui une référence en la matière en Afrique.

Des compétences au service du Bénin

le Professeur Frédéric Dohou au côtés de ses pairs lors du lancement de la revue de Science Economique et de Gestion à vocation internationale à Grand-Bassam

 Certains retiennent de lui ses compétences professionnelles recherchées mises au service de son pays, le Bénin. Frédéric Dohou est nanti d’un doctorat en économie du développement – il deviendra plus tard Professeur – et a transmis ses connaissances dans plusieurs universités africaines. Ses compétences ont été sollicitées par différents Présidents du Bénin, notamment Mathieu Kérékou et Boni Yayi.

De Conseiller spécial nommé par le premier en 2001, Professeur Frédéric Dohou enchaînera les postes ministériels. Ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme (12 juin 2003 – 4 février 2005), il sera propulsé à la Communication et à la Promotion des technologies nouvelles et fait porte-parole du gouvernement (5 février 2005 – 8 avril 2006), puis aux Affaires étrangères et à l’Intégration africaine pour assurer l’intérim (15 février 2006 – 8 avril 2006).

Après une pause d’une dizaine d’années, l’homme sera à nouveau sollicité comme ministre de l’Industrie et du Commerce (10 mars 2016 – 7 avril 2016)par Boni Yayi sous le magistère de Lionel Zinsou à la Primature.

Formation de l’élite africaine

Professeur Frédéric Dohou, Fondateur de l’Université de Sciences et Technologiques(UST)/ Bénin

Frédéric Dohou est porteur d’un idéal, une jeunesse formée, particulièrement  aux sciences et technologies pour une Afrique forte et radieuse. Ce qui l’a conduit à fonder en 1996 la première université des sciences et technologies d’Afrique de l’Ouest. Il mettra en place plus tard  le Réseau des Universités des Sciences et Technologies des pays d’Afrique au Sud du Sahara (RUSTA) dont il assure la présidence du conseil d’administration.

Construire une politique commune en matière de formation universitaire et de recherche scientifique et  mettre à disposition de ses composantes les ressources financières, humaines et matérielles indispensables à leur développement ; promouvoir l’excellence universitaire et scientifique ; former les futurs dirigeants d’institutions et d’organisations africaines capables de relever les défis socio-économiques du continent ; favoriser des échanges et des coopérations internationales. Tels sont les objectifs de ce réseau.

Professeur Frédéric Dohou, Président du   Réseau des Universités des Sciences et Technologies des pays d’Afrique au Sud du Sahara (RUSTA)

Dans chaque université du RUSTA, plusieurs facultés sont disponibles (Droit, Economie, Gestion, Sciences fondamentales et appliquées, Agronomie, Lettres, arts et sciences Sociales), de même que de grandes écoles (Management et administration des entreprises, Informatique appliquée, Communication, Technologie industrielle, Travaux publics, mines et géologie). Ces départements proposent des formations initiale, continue, à distance et en alternance et délivrent des diplômes allant de la Licence au Doctorat. Particularité, les diplômes du RUSTA sont reconnus au niveau international : 24 homologués par le CAMES, 7 diplômes d’Etat Français sont délivrés par le RUSTA, etc.

 

 Prosper AKPOVI.