coronavirus

Au Mali, la décision était très attendue, notamment par les Maliens de la diaspora, en cette période de vacances d’été. Les frontières aériennes du pays, fermées depuis le 18 mars 2020, en raison de la pandémie de coronavirus, sont désormais ouvertes à compter de ce samedi 25 juillet, minuit. Quant aux frontières terrestres, closes depuis le 26 mars, elles seront rouvertes à compter du vendredi 31 juillet. Il faudra cependant un certain temps pour que les choses reviennent à la normale.

L’aéroport de Bamako s’apprête à rouvrir officiellement, ce samedi 25 juillet 2020, après quatre mois de fermeture.

Ils sont nombreux à devoir prendre des dispositions. C’est le cas, par exemple, de la société qui gère le parking de l’aéroport et qui vérifie déjà ses installations.

Les bagagistes sont impatients et, à l’intérieur de l’aéroport, on attend l’arrivée de la société de nettoyage pour faire la grande toilette des installations.

Au comptoir d’enregistrement, seules les compagnies comme Air France qui, jusque-là, n’organisaient que des vols spéciaux de rapatriement, travaillent. Mais bientôt, toutes les autres compagnies commerciales viendront. Les réservations sont déjà nombreuses et les agences de voyages s’activent.

Cependant, pour un retour à la normale, il faut attendre encore un peu, surtout pour les voyageurs. Une petite période de rodage est nécessaire pour la coordination technique, sans oublier que le gouvernement malien exige, à l’arrivée à Bamako, à tous les passagers sans exception, la présentation d’un document datant de moins de 72 heures attestant qu’ils ne sont pas porteurs de la maladie due au coronavirus.

Si les frontières aériennes rouvrent dès ce samedi, les frontières terrestres vont ouvrir seulement à la fin de ce mois de juillet.

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256