Côte d’Ivoire / Constitution: Adama Bictogo met Henri Konan-Bédié à sa place

Côte d’Ivoire / Constitution: Adama Bictogo met Henri Konan-Bédié à sa place

Il parle et crève rarement les écrans. Mais quand il est obligé de le faire, sa cible en prend pour son grade. Lui, c’est Adama Bictogo, le Directeur Exécutif du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP). L’ancien Président Henri Konan Bédié vient de l’apprendre à ses dépens. C’était à l’occasion d’une réunion avec les coordinateurs régionaux du RHDP ce jeudi à Cocody-Abidjan, dans le cadre de la mobilisation générale pour la présidentielle de l’année prochaine…

La réponse du berger à la bergère

Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement démocratique africain  (PDCI-RDA), Henri Konan-Bédié, Ex-Président de la République de Côte d’Ivoire

Le 10 septembre dernier, le Président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement démocratique africain  (PDCI-RDA), Henri Konan-Bédié se fourvoyait sur les ondes de France 24. L’ancien chef de l’Etat, comme s’il avait vu dans une boule de cristal, soupçonnait le Président Alassane Dramane Ouattara de vouloir procéder à une modification de la Constitution pour se cimenter au pouvoir ou écarter des adversaires. « Je crains que ce soit un problème grave pour la stabilité du pays, ce changement, ce tripatouillage de la Constitution serait contraire à la Constitution elle-même puisqu’elle a été votée, il n’y a pas longtemps », avait dardé Henri Konan-Bédié, travestissant ainsi les propos d’ADO qui souhaitait « des modifications dans la Constitution » car des choses méritent « d’être adaptées ».

« Quand on ignore les faits, quand devant certaines situations on n’a pas de solution, l’histoire peut voler au secours. L’histoire ici peut voler au secours du Président Bédié. A un moment donné de l’histoire politique de notre pays, il a eu à modifier la Constitution. Je voulais juste à toute fin utile rappeler qu’à un moment donné de l’histoire récente de notre pays, que la Constitution a été touchée et a visé un individu (Ndlr, Alassane Ouattara) », a craché Adama Bictogo à l’endroit de Henri Konan-Bédié, dans une sorte de réponse du berger à la bergère. « Pour l’heure, le Président Alassane Ouattara n’a pas dit qu’il va la toucher », a-t-il indiqué ensuite, pour la gouverne de Bédié. Voilà qui devrait remettre ce dernier à sa place.

Cette réponse à Henri Konan-Bédié n’était qu’une parenthèse. L’important même, c’était la mobilisation ou plutôt l’organisation pour le démarrage de la précampagne pour l’élection présidentielle cruciale de 2020. Et la maladresse de Bédié n’a pas détourné le Directeur Exécutif de cet objectif.

Le RHDP en ordre de bataille pour 2020

Définir les modalités de gestion des bases du RHDP pour la victoire à la présidentielle de l’année prochaine. Tel est l’objectif réel de cette réunion avec les coordinateurs régionaux. Concrètement, il s’est agi de s’accorder sur la désignation des délégués sectoriels et les comités de base, après les coordonnateurs régionaux et autres associés. Le but à terme est « d’installer 16 000 sections, ce qui représenterait plus de 3 millions de militants dans notre base de données. Les régionaux sont engagés à un travail de fourmi. C’est pour nous une façon d’occuper l’espace et surtout de nous rapprocher des ivoiriens », a relevé Adama Bictogo.

Directeur Exécutif du RHDP, Adama Bictogo

Dans la foulée, le Directeur Exécutif du RHDP annonce la tenue d’un séminaire pour le 10 octobre à Yamoussoukro, rencontre qui devrait constituer une sorte de lancement de la précampagne pour 2020. « La semaine du 10 octobre va marquer le point de départ d’une forme de précampagne pour les élections présidentielles. C’est pour cela que par notre organisation passionnelle, efficiente, nous pensons que la victoire du RHDP aux élections de 2020 tire toute sa logique dans la qualité des hommes qui le composent, mais dans son organisation rationnelle. C’est donc une victoire évidente qui ne souffrira d’aucune contestation », a-t-il indiqué.

« Nous avons fait savoir l’instauration d’une conférence de région tournante. Ce qui va permettre à nos populations d’avoir accès à ce répertoire de grandes personnalités importantes. Enfin, nous avons abordé le lancement du e-militant qui traduit l’installation du RHDP dans le monde numérique. Tous nos militants, où qu’ils se trouvent, pourront s’inscrire sans avoir besoin de se déplacer », a informé par ailleurs Adama Bictogo.

Prosper AKPOVI.