Côte d’Ivoire : Un monstre-violeur a tué une fille de 3ans

Côte d’Ivoire : Un monstre-violeur a tué une fille de 3ans

C’est plus récurrent d’attendre parler de ces monstres partout dans le monde. Dans les années 1990 à 2000, les monstres-violeurs avaient pour cible des mineurs d’âge compris entre 10 à 15 ans. Comme si le truc des hommes ne connaisse pas la différence entre une femme, une fille, une fillette et un bébé. De nos jours, le venin de ces monstres a augmenté. Pour cela ils ont choisi pour cible des bouts de fillette sur qui ils vont déverser leur venin.

C’est ainsi qu’on retrouve des bouts de fillette de 8 ans, 5ans et voir 3 ans violées à mort. Un acte ignoble, impardonnable, qui mérité la chaise électrique pire s’il en existait.

« Couchée pied gauche sur pied droit, une sonde entre les jambes, la petite que j’ai appelé Grâce âgée de 3 ans a été violée toute la nuit du vendredi.
Alors qu’elle jouait avec ses amis, elle a été perdue de vue. Au moment de prendre son bain, sa mère l’a cherché en vain. Grâce est portée disparue. La peur envahie la famille. Tout le monde pense à un enlèvement ou un vol d’enfant. Le matin, le grand père visite les gares routières espérant voir sa petite fille sur le dos d’une inconnue. Mais rien ! Une déclaration de perte est en vue lorsqu’on annonce qu’une petite fille a été retrouvée dans les herbes.Malheureusement c’est la petite Grâce dans un état affaibli et méconnaissable. Violée du vagin à l’anus probablement pendant toute la nuit. Les deux organes sont sortis de leurs emplacements », témoigne un proche de la famille de la victime.

YAKO à la mère, à la famille, et à toutes les femmes

Félix, le présumé violeur de la petite fille Grâce de 3 ans

En lisant ces déclarations, je me suis arrêté une seconde pour imaginer ce monstre-violeur. Il doit être surement un homme avec des cornes très longues et une queue venant directement de l’enfer, où siège les démons. Il a des dents très longues. Mais en le voyant on dirait un humain. Un ange venu du paradis….

Je pleure, oui je pleure cet enfant assassiné par ce genre de monstre de la pire manière. Que dire de sa maman ? J’imagine sa douleur, les images de ses nausées et malaises au cours de sa grossesse, le cri qu’elle a poussé pour donner naissance à ce petit ange du nom de Grace défiler dans ses pensées.

Dieu juge-t-il vraiment les criminels ? Si c’est le cas ce monstre en forme humaine doit être condamné sans défense. Envoyer directement à un lieu pire que l’enfer.

YAKO, à la mère, Yako à la famille, YAKO à toutes les femmes

Madame Bakayoko-Ly Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant aux côtés de la famille de la petite Grâce

« J’ai pleuré une bonne quantité des larmes de mon corps. J’ai vu un enfant de 3ans qui devait se préparer pour ses premiers jours de la maternelle couchée sur un lit d’hôpital avec une sonde entre les jambes pour VIOL. J’ai pu m’accrocher au mur le plus proche avant de me poser des questions sur les motivations de ce prédateur Sexuelles. J’avoue que je n’ai eu aucune réponse », a ajouté notre témoin.

Grâce est opérée 3 fois pour remettre en premier lieu ses organes. Mais elle n’a pas pu résister. Elle est décédée, elle rejoint son créateur, son paradis où elle a quitté pour un monde aussi cruel et qui n’a aucune pitié envers la gente féminine. Qui inflige douleurs et peines aux femmes voir au fille-bébé

Que justice soit rendue !

Dénise BRIANT.