Cécile Duflot: « se lever pour le climat c’est se lever pour nous-mêmes »

Cécile Duflot: « se lever pour le climat c’est se lever pour nous-mêmes »

Ce samedi 8 septembre, une grande marche sera organisée à Paris. Les défenseurs du climat vont se mobiliser contre le réchauffement climatique et appeler les décideurs à agir. Parmi les manifestants, Cécile Duflot. L’ancienne ministre française du Logement sous François Hollande annonce la participation de l’ONG Oxfam France dont elle est l’actuelle Directrice générale. Pour la secrétaire nationale du parti écologique de France, il est plus qu’urgent que l’humanité se lève comme un seul homme pour se sauver en sauvant la planète Terre qui se meurt du fait de l’action anthropique.

C’est sa première sortie depuis la démission de Nicolas Hulot, désormais ex-ministre de la Transition écologique et solidaire. Le ministre « le plus aimé, le plus connu, celui qui incarnait le mieux la justesse – et la popularité » du combat contre la crise écologique et les contre inégalités, selon Cécile Duflot. Dans une tribune – en vérité un cri de cœur – publiée dimanche sur ‘l’Obs’, l’actuelle directrice de l’ONG Oxfam appelle à une mobilisation de la société et des dirigeants politiques pour la planète et pour l’humanité.

« Depuis deux millions huit cent mille ans au moins, l’espèce humaine vit sur la planète Terre. Elle mange, rit, boit, invente, aime, crée, réfléchit, se bat, fait la paix, honore des dieux ou les bannit, cherche à comprendre le monde dans lequel elle vit mais depuis un peu plus de deux cents ans, les choses ont profondément changé. (…) On parlait il y a peu de temps encore de « générations futures » mais les crises sont désormais là, avérées, sous nos yeux », constate-t-elle.

Une situation que « rien ou presque n’est fait pour les enrayer ». Cette inaction crée indiscutablement une situation d’injustice entre une minorité de la population mondiale (1%) qui s’est approprié 82 % de la richesse créée en 2017. « La moitié la plus pauvre de la population est responsable de seulement 10 % des émissions de CO2 mondiales et c’est elle qui vit dans les pays les plus vulnérables au changement climatique. A l’inverse environ 50 % de ces émissions sont imputables aux 10% les plus riches », dénonce Cécile Duflot.

Un tableau peu reluisant et qui interpelle tous et chacun. Malheureusement, constate encore l’écologiste, s’il est vrai que les décideurs politiques sont dans l’inaction – parce qu’indubitablement ils tirent profit de la situation, il n’en demeure pas moins que les sociétés elles-mêmes premières victimes de la crise écologique somnolent. Cécile Duflot affirme : « Ce qui peut réveiller les décideurs mais aussi les sociétés elles-mêmes c’est de croire cela possible. C’est de se comprendre et se reconnaître en tant que Terriens partageant un horizon commun. Les mobilisations citoyennes qui permettent de partager une volonté commune, de se sentir nombreux et unis sont fondamentales ».

C’est donc pour joindre l’acte à la parole que Cécile Duflot sera elle-même parmi les manifestants de ce samedi 8 septembre sur le Parvis de l’Hôtel à Paris pour dire aux autres habitants de la Terre, les décideurs politiques français en premier, que « l’espèce humaine est dans de mauvais draps » du fait des lobbys et d’un modèle économique détruisant la nature. En attendant le Sommet mondial sur l’action climatique qui se déroulera du 12 septembre au 14 septembre 2018 à San Francisco aux Etats-Unis.