Gabon: Ali Bongo cloue le bec aux prophètes de malheurs

Gabon: Ali Bongo cloue le bec aux prophètes de malheurs

Il a été donné pour mort, mais a démenti de la plus belle des manières, c’est-à-dire par la vie. Non contents d’avoir été désillusionnés, ses détracteurs l’ont donné pour paraplégique et racontaient à l’appui que c’est un sosie qui jouait sa doublure et le représentait dans certaines sorties. Mais l’homme a de nouveau  cloué le bec à tous ces prophètes de malheurs, par un déplacement le vendredi 27 septembre dernier dans sa province natale de Franceville. Lui, c’est le Président de la République du Gabon, Ali Bongo.

Dans la chaleur des siens

S.E.M Ali Bongo Ondimba chaleureusement accueilli à Franceville

C’était jour de fête le vendredi 27 septembre dernier à Franceville, capitale du Haut-Ogooué. Et pour cause, le digne fils du milieu, celui-là même qui était donné pour mort, tétraplégique et que sais-je encore était là, en chair et en os. C’était le tout premier déplacement à l’intérieur du Gabon depuis son accident vasculaire cérébral en octobre 2018 et tout ce qui a entouré son état de santé. Quoi de plus normal que de réserver la primauté, dans ces genres de circonstances, aux siens.

Ce déplacement est un signe de considération qui est allé droit au cœur des siens qui l’ont apprécié à sa juste valeur. « Le Président est un digne fils de Franceville. Même dans le malheur, il n’a pas oublié ses racines, en bon Africain. Les mânes des ancêtres sauront le bénir au centuple pour ce geste qui les a sûrement réjouis aussi (…)», a jubilé un natif du milieu habitant Libreville, mais qui a spécialement abandonné ses activités pour faire aussi ce déplacement et être témoin de l’événement.

« Le président de la République (…) est venu à Franceville, capitale de sa province natale. Depuis qu’il a eu sa maladie, il n’y était pas retourné. Il est chaleureusement reçu par les populations. Il a profité de cette occasion également pour rencontrer les notables et les personnalités de la province », a confié le porte-parole du gouvernement, Rigobert Ikambouayat Ndeka. Un accueil conforme à l’appel lancé par le préfet de la Mpassa, Barnabé Mbangalivoua, à lui en réserver de  délirant et triomphal.

le préfet de la Mpassa,  Barnabé Mbangalivoua a réçu  le Président Ali Bongo à l’aéroport avec un accueil triomphal et symbolique

La présence du Président Ali Bongo était remplie de symbole. La preuve, un autre digne fils de Franceville était aussi de la partie. Il s’agit de l’ancien ministre Ali Akbar Onanga, exclu du Parti démocratique gabonais (PDG). « Il a effectivement été limogé, mais il demeure un des fils de la province du Haut-Ogooué, qui est venu manifester sa joie de revoir le président de la République de retour dans cette province », a déclaré à ce propos Rigobert Ikambouayat Ndeka.

Ali Bongo a repris service depuis

Ce déplacement n’avait réellement pas connotation de démenti au sujet de sa santé. Le Président de la République n’en avait pas vraiment besoin, puisqu’il a recouvré suffisamment sa santé et même repris service depuis un moment. Seuls les aveugles et bornés d’esprit avaient du mal à l’assimiler.

 

Le Président Ali Bongo & l’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite près la République gabonaise, Abdulrahman Salam S. Aldahas,

En effet, sans perdre de temps, Ali Bongo s’est remis au boulot depuis son retour de Londres où il était un mois durant pour une évaluation de sa santé. Le 24 septembre dernier, il avait fait une apparition publique, à l’occasion de la prestation de serment des membres de la Cour constitutionnelle. 48 heures plus tard, il a renoué avec les audiences à la Présidence de la République, en recevant l’ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite près la République gabonaise, Abdulrahman Salam S. Aldahas, avec qui il a échangé sur plusieurs sujets d’intérêts commun.

Run In Masuku, la traditionnelle course de 10 Km à travers les rues de Franceville.

«Ils ont fait un large tour d’horizon de la coopération multisectorielle existant entre nos deux pays, singulièrement sur le plan économique (…) Le Président de la République a demandé́ à son interlocuteur d’œuvrer avec les autorités gabonaises compétentes, à hisser nos liens bilatéraux à un niveau supérieur, dans le cadre d’avantages mutuellement bénéfiques», a confirmé un communiqué de la Présidence de la République.

Le Président Ali Bongo Ondimba au côtés de son peuple à Franceville

 « Le Président est allé se recharger humainement parmi les siens pour se mettre davantage au service du peuple gabonais », s’est contenté de dire un membre de son entourage au sujet de ce déplacement qui a d’ailleurs servi au Président de la République pour lancer, le samedi 28 septembre, Run In Masuku, la traditionnelle course de 10 Km à travers les rues de Franceville. 

 

Prosper AKPOVI.