Charmante invention, que la photographie !

Charmante invention, que la photographie !

Depuis son invention, la photographie, passe-temps pour les uns, gagne-pain pour les autres, ne cesse d’élargir son champ d’application. L’amélioration de sa technique, à la fin du XIXème siècle, en fait un outil irremplaçable au service de la recherche scientifique, de l’information et de l’art. Elle devient un support idéal pour la publicité.

Jacques Daguerre

C’est une belle invention due à l’inventeur bourguignon Nicéphore Niepce. Il a procédé à une étude systématique de tous les composés chimiques sensibles à la lumière. Plusieurs inventeurs cherchaient à reproduire des images apparaissant sur la fenêtre arrière d’une chambre noire (voir le schéma ci-dessus). C’est en mai 1816 que Niepce parvint à fixer des images qui s’étaient formées sur du papier enduit de chlorure d’argent. Ensuite il modifia les supports et il améliora l’obtention des images à diaphragme variable. Finalement, c’est avec une plaque de bitume de judée qu’il obtint, après l’avoir exposée à la lumière pendant 8 heures, la première véritable photographie Auparavant, Niepce n’avait obtenu que des images fugitives et confuses.

Chambre noire

Chambre noire

En 1826, Niepce s’associe avec le peintre Jacques Daguerre pour exploiter son invention. Ce dernier, après la mort de Niepce, mit au point un nouveau procédé, le daguerréotypie. Daguerre utilisait une plaque d’argent recouverte d’iodure d’argent, et révélait l’image obtenue par des vapeurs de mercure. L’invention fut achetée par le gouvernement français en 1839, ou les instances d’Arago, et passa dans le domaine public .L’anglais Talbot, en 1885 perfectionna le système en inventant le négatif sur papier à partir duquel on pouvait tirer des épreuves positives .Niepce de saint Victor mit au point le négatif sur plaque de verre en 1847.Par la suite la photographie devient un moyen de communication, un art…

Dagcam

Dagcam

Depuis des siècles .le principe optique de la projection d’images dans une chambre noire est connu. Il est utilisé par les astronomes pour observer les éclipses et par les artistes peintres pour dessiner les paysages. Au 17iéme siècle, la chambre noire devient portable et sa lentille projette sur son écran, une plaque de verre poli, une image plus nette et plus lumineuse. En 182, le français Nicéphore a l’idée de remplacer l’écran par une plaque sensible et enduite de produits chimique sur laquelle l’image reste imprimée. Il réalise ainsi la 1ére photographie de l’histoire, qui représente un paysage de campagne un peu fou en dépit des heures de pause!. Dés son avènement, la photographie émerveille. Née de la rencontre de l’optique et de la chimie, cette technique ne cessera jamais d’être perfectionnée. Elle devient un art et fait irruption dans la vie quotidienne.

L’apparition du premier appareil simplifié, le kodak, en 1888, met la photographie à la portée de tous. Pour le vendre, son inventeur George Eastman lance le slogan: “Appuyez sur le bouton, nous ferons le reste”, car il comporte un rouleau de pellicule qui remplace les plaques sensibles. La mise au point de procédés qui fixent de plus en plus rapidement et durablement les images, permet de déduire la taille es films et des appareils. Le Leica lancé en 1925, ne résiste pas à l’éruption de la microélectronique qui permet aujourd’hui la fabrication d’appareils toujours plus performants aux commandes entièrement automatisées. L’invention du procédé kodakchrome, en 1935, révèle la beauté et la magie de la photographie en couleur. Au même moment, le cinéma met au point le “technicolor” qui donne une nouvelle dimension aux westerns, aux superproductions et aux dessins animés fabriqués dans les studios de Hollywood.