Centrafrique: L’opération Sangaris  sur le départ

Centrafrique: L’opération Sangaris sur le départ

En Octobre prochain l’opération Sangaris quittera la Centrafrique. L’annonce faite par le ministre Français de la Défense Jean-Yves Le Drian en mars dernier, vient d’être confirmé par le président de la République François Hollande . «En octobre prochain, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian se rendra en Centrafrique pour prononcer officiellement la fin de l’opération Sangaris», a déclaré le chef de l’Etat français.

«Sangaris», du nom de l’opération française de maintient de la paix en République centrafricaine  ne sera bientôt qu’un souvenir. En Octobre prochain, la septième intervention militaire française en Centrafrique, depuis l’indépendance du pays en 1960 arrivera à son terme. Lancée en décembre 2013, elle a mobilisé jusqu’à 2.500 hommes à son apogée. Depuis juillet 2015, le déploiement était tombé à 900 militaires. Son objectif était de stopper les massacres intercommunautaires qui ont suivi le renversement du président François Bozizé par le mouvement rebelle Seleka («coalition» en sango, langue officielle de Centrafrique avec le français).

Aujourd’hui l’opération Sangaris semble avoir empli sa mission. Le pays a connu, en février dernier l’élection présidentielle qui a vu la victoire de L’ancien Premier ministre centrafricain Faustin-Archange Touadéra déclaré vainqueur au second tour avec 62,71 % des suffrages. Cette élection survenue à la fin d’une longue période de transition consacre le retour définitif de la paix en terre centrafricaine. Aujourd’hui grace aux efforts du gouvernement en place et de la classe politique, cette paix est de plus en plus renforcée.

Chantal MINKO