Santé: L’ail et l’oignon protégeraient contre le cancer du sein

Santé: L’ail et l’oignon protégeraient contre le cancer du sein

Des chercheurs ont constaté que la consommation combinée d’ail et d’oignon chez les femmes porto-ricaines réduisait le risque de cancer du sein.

Une étude chinoise récente a montré que le risque de développer un cancer colorectal était 79 % plus faible chez les consommateurs d’oignon que chez les personnes qui en consomment moins.  Une nouvelle étude, dirigée cette fois par les chercheurs des universités de Buffalo (États-Unis) et Porto-Rico insiste à son tour sur les vertus anti-cancer de ces aliments.

« Nous avons constaté que chez les femmes porto-ricaines, la consommation combinée d’oignon et d’ail (les deux composants du sofrito, le condiment de base de la cuisine) était associée à une réduction du risque de cancer du sein » a expliqué le Dr Gauri Desai, principal auteur de l’étude.

LES PORTORICAINES ONT MOINS DE CANCERS DU SEIN QUE LES AMÉRICAINES

« Porto Rico a un taux de cancer du sein inférieur à celui des États-Unis. Nous avons cherché à savoir pourquoi » a-t-il ajouté. Rapidement leur étude s’est portée sur l’oignon et l’ail , ingrédients indispensables de la cuisine porto-ricaine, « car ils sont riches en flavonoïdes et en composés organosulfaires, des composés qui présentent des propriétés anticancérogènes chez l’homme, ainsi que dans des études expérimentales sur des animaux ». A l’issue de leur étude, portant sur 660 femmes, ils ont constaté  que les femmes qui consommaient plus d’une fois par jour du condiment à base d’ail et d’oignon présentaient un risque de cancer du sein réduit de 67 % par rapport à celles qui n’en consommaient jamais.