Santé /Traitement contre candida albicans (candidose) : quels sont les meilleurs ?

Santé /Traitement contre candida albicans (candidose) : quels sont les meilleurs ?

Levure opportuniste, Candida Albicans est responsable d’une grande partie des infections à levures du vagin. Les traitements utilisés pour traiter les infections à Candida Albicans varient considérablement et sont basés sur l’emplacement anatomique de l’infection, les maladies sous-jacentes, le statut immunitaire du patient et les facteurs de risque. Dans les lignes qui suivent, nous allons nous intéresser aux meilleurs traitements contre cette pathologie.

LA MÉTHODE TRIDIMENSIONNELLE : UN TRÈS BON TRAITEMENT CONTRE CANDIDA ALBICANS

Cette thérapie naturelle a été mise au point par Stéphanie Roche, une femme qui a elle-même souffert de candidose durant de nombreuses années. Cette thérapie, qui ne recourt à aucune substance chimique, a pour but de rétablir l’équilibre du corps tout en freinant la prolifération de Candida Albicans.

Pour rappel, Candida Albicans n’est pas un pathogène acquis. Ce champignon fait partie de la flore naturelle du vagin. En temps normal, il a pour rôle de nettoyer cette partie du corps en recyclant les bactéries et autres débris qui s’y trouvent. Loin d’être un pathogène, il s’agit d’un organisme bénéfique. Cependant, une alimentation trop riche en toxines, un abus des antibiotiques, les pilules contraceptives et le stress peuvent transformer cet organisme bénéfique en un dangereux pathogène qui peut gravement nuire à la santé de la patiente.

Contrairement aux autres méthodes thérapeutiques qui ciblent les effets de la candidose, la Méthode TriDimensionnelle© vise à endiguer les causes profondes de la maladie. Technique thérapeutique révolutionnaire, la Méthode TriDimensionnelle cible la candidose dans sa globalité, grâce à une stratégie cohérente. Elle comprend 3 phases, à savoir la détoxification, la super alimentation et le bien-être.

  • DÉTOXIFICATION

La phase de détoxification consiste à éliminer tous les facteurs environnementaux, qui sont propices à une multiplication incontrôlée du pathogène. A l’aide d’ingrédients faciles à se procurer, le patient apprend au cours de cette phase à débarrasser son organisme des graisses, des toxines, du sucres et autres éléments favorisant la multiplication de cette levure. Au cours de cette étape, le patient apprend aussi à recréer un environnement sain dans lequel Candida Albicans restera sous contrôle.

  • ALIMENTATION ANTI-CANDIDOSE

Au cours de la phase de l’alimentation anti-candidose, le patient apprend à s’alimenter correctement en vue de fortifier son organisme. Il apprendra à rééquilibrer sa flore intestinale et à favoriser la croissance bactéries bénéfiques. Cette étape lui permettra d’apporter à son corps, les minéraux, les vitamines et les oligo-éléments dont il a besoin pour être en bonne santé.

  • COCKTAIL DÉDIÉ AU BIEN-ÊTRE

Au cours de la phase de bien-être, la patiente apprend à tirer profit de son nouveau mode de vie pour maîtriser la prolifération de cette levure opportuniste sur le long terme. La patiente apprend comment renforcer son système immunitaire afin d’endiguer les récidives futures.

Après avoir commandé Méthode TriDimensionnelle pour un montant de 37€, la patiente reçoit un ebook où sont énoncées toutes les actions qu’elle devra effectuer. Elle bénéficie pendant 90 jours d’un support email illimité 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Durant cette période, elle a accès à des spécialistes chevronnés qui répondent à toutes ses questions dans un langage clair et accessible à tous. De plus, la Méthode TriDimensionnelle bénéficie de la garantie « satisfait ou remboursé ». Cela veut dire que la patiente peut réclamer l’intégralité du montant qu’elle a investi si elle n’est pas satisfaite de la méthode.

COMMENT TRAITER UNE INFECTION À LEVURES NON COMPLIQUÉE ?

Pour les symptômes légers à modérés et les épisodes peu fréquents d’infections à levures, le médecin pourrait recommander:

  • une thérapie vaginale de courte durée
  • un médicament oral à dose unique
  • un traitement en vente libre.

Les médicaments antifongiques sont disponibles sous forme de crèmes, d’onguents, de comprimés et de suppositoires. Un régime antifongique qui dure un, trois ou sept jours éliminera habituellement une infection à levures. Un certain nombre de médicaments se sont révélés efficaces, notamment

  • le butoconazole (Gynazole)
  • le clotrimazole (Lotrimin)
  • le miconazole (Monistat)
  • le terconazole (Terazol)

Certains d’entre eux sont disponibles uniquement sur ordonnance, tandis que d’autres sont disponibles en vente libre. Les effets secondaires peuvent inclure une légère brûlure ou une irritation pendant l’application. Parce que les suppositoires et les crèmes sont à base d’huile, ils pourraient potentiellement affaiblir les condoms et les diaphragmes en latex. Les patients devraient donc utiliser une autre forme de contraception.

Le médecin peut prescrire une seule dose orale unique d’un médicament antifongique tel que le fluconazole (Diflucan). Le patient peut aussi prendre deux doses simples à trois jours d’intervalle pour gérer les symptômes graves.

Les ovules vaginaux antifongiques en vente libre et les crèmes sont efficaces pour beaucoup de femmes, et constituent un choix sûr pendant la grossesse. Le traitement dure habituellement de trois à sept jours.

Il faudra prendre rendez-vous avec le médecin si les symptômes ne disparaissent pas après le traitement ou s’ils reviennent dans les deux mois suivant le traitement.

COMMENT TRAITER UNE INFECTION À LEVURES COMPLIQUÉE ?

Le traitement d’une infection à levures compliquée peut inclure:

  • une thérapie vaginale de longue durée
  • un médicament oral multi-dose
  • un plan d’entretien

Un régime de traitement à base de médicaments de la famille des azoles pendant sept à 14 jours peut réussir à éliminer une infection à levures. Les médicaments sont habituellement des crèmes vaginales, des onguents, des comprimés ou des ovules.

Le médecin peut prescrire deux ou trois doses de fluconazole à prendre par voie orale au lieu d’un traitement vaginal. Cependant, cette thérapie n’est pas recommandée pour les femmes enceintes.

Pour les infections à levures récurrentes, le médecin peut recommander une routine de médicaments pour prévenir la prolifération des levures et les infections futures. Le traitement d’entretien commence après l’élimination de l’infection à levures avec un traitement. Le patient pourrait avoir besoin d’un traitement de plus de 14 jours pour éliminer l’infection à levures avant de commencer le traitement d’entretien. Les thérapies peuvent inclure un régime de comprimés de fluconazole par voie orale une fois par semaine pendant six mois. Certains médecins prescrivent le clotrimazole en ovules vaginaux à utiliser une fois par semaine.

En temps normal, le partenaire sexuel n’a pas besoin d’être traité. Cependant, si la patiente a des infections à levures récurrentes, le médecin pourrait recommander que son partenaire soit traité si ce dernier présente des symptômes d’une infection à levures (balanite).

QU’EST-CE QUE LE CANDIDA DÉTOX ?

Le candida détox aide à débarrasser le corps de l’excès de candida à travers le rinçage du tube digestif, et l’introduction de souches saines de Candida Albicans à travers les légumes fermentés et le kéfir. Le patient a le choix entre deux options : un nettoyage à base de liquides ou un nettoyage plus doux avec de la nourriture. Il peut également opter pour un redémarrage le plus complet de l’intestin en commençant par la première option, puis en passant à la seconde.

OPTION 1: LE CANDIDA DÉTOX À BASE DE LIQUIDES SEULEMENT (DURÉE 1-2 JOURS)

On commencera par préparer un bouillon de légumes à partir d’oignons biologiques, d’ail, de céleri, de chou frisé, de sel marin et d’eau pure. On laissera mijoter durant une quinzaine de minutes et filtrera le mélange. On jettera les légumes et on mettra le bouillon au réfrigérateur

Tout au long de la journée, on sirotera le bouillon chaud. Il est impératif de boire beaucoup d’eau pour aider le corps à expulser toutes les toxines du système. Bien que ce ne soit pas une détoxification à long terme, son efficacité est sans appel. Cette technique peut être répétée au besoin toutes les semaines. Elle peut également être utilisée comme amorce pour la détoxification à base d’aliments.

OPTION 2: LÉGUMES CUITS À LA VAPEUR (DURÉE 3-5 JOURS)

En éliminant les céréales, les sucres, les fruits, les amidons et l’alcool de son alimentation pendant trois à cinq jours, il est possible de faire de grands progrès dans votre lutte contre la prolifération des candidoses.

Il faudra surtout, manger des légumes frais et biologiques qui ont été cuits à la vapeur. Pour cette étape de nettoyage, on tiendra à distance les légumes féculents comme les carottes, les radis, les betteraves, les patates douces et les pommes de terre blanches, qui peuvent accroître les niveaux de sucre et nourrir Candida Albicans. On continuera à boire beaucoup d’eau pure pour aider à éliminer les levures et les sous-produits du système.

Ce régime peut être complété par des salades à base de légumes verts, d’un peu d’huile de coco et de vinaigre de cidre.

Au cours de l’une des détox Candida ci-dessus, on peut utiliser de l’argile bentonite pour aider à retirer efficacement les toxines de son système.

Essayer les légumes cuits à la vapeur

PEUT-ON ÉLIMINER CANDIDA AVEC LE RÉGIME CANDIDA ?

Ce régime a pour but, non seulement de freiner la prolifération de la levure, mais aussi de l’éliminer de l’organisme.

La première étape consiste à stimuler le système immunitaire grâce à l’élimination du sucre, de l’alcool et des hydrates de carbone raffinés ; des éléments contribuant à la croissance du candida dans votre système.

La deuxième étape consiste à remplacer ces aliments par des légumes biologiques, y compris les carottes, les patates douces, les épinards, le chou frisé et les asperges.

Selon la médecine chinoise ancienne, les légumes riches en amidon soutiennent la rate en éliminant Candida Albicans du corps. Bien que ces légumes ne soient pas recommandés pendant la «détox», ils sont essentiels dans cette phase. Le régime régulier de candida comprend des légumes d’automne qui nourrissent la rate, comme les patates douces, les ignames, les pois, les haricots mungo, les lentilles, les haricots rouges, les haricots adzuki, les carottes, les betteraves, le maïs, la courge musquée, la courge spaghetti, la courge poivrée, la courgette, la courge jaune, le rutabaga et la citrouille. Ceux-ci devraient être les principales sources de glucides pour satisfaire les envies de sucreries.

Certaines céréales comme le quinoa, l’orge, le teff, le sorgho et l’amarante et le maïs peuvent aider à sécher l’intestin trop humide. On pourra en prendre une portion par jour, mais pas plus.

Comme pour toute nourriture, il est toujours important de surveiller ce qu’on ressent après avoir consommé un repas lorsqu’on souffre d’une infection à levure. Les personnes qui souffrent de détresse gastrique après avoir mangé de l’amidon devraient éviter les féculents comme le maïs, les pois, les panais, les pommes de terre, la citrouille, les courges, les courgettes et les ignames. Au lieu de cela, elles devraient manger des légumes non féculents comme la laitue, les asperges, le brocoli, le chou-fleur, le concombre, les épinards, les champignons, les oignons, les poivrons et les tomates.

En outre, on se gardera de la consommation de fruits sucrés et d’édulcorants comme le sirop d’érable ou le miel. Il faudra ajouter à son alimentation des produits laitiers fermentés, de préférence du kéfir de lait de chèvre, car les aliments probiotiques peuvent effectivement tuer Candida Albicans. Les probiotiques comme le kimchi et la choucroute sont de bons ajouts, ainsi que le jus de canneberge non sucré, car ils créent un environnement acide qui rend difficile la croissance de Candida.

Les légumes fermentés contiennent des microorganismes qui aident à protéger les intestins. La consommation régulière d’aliments fermentés peut aider à améliorer le système immunitaire, ce qui rend le corps moins hospitalier pour Candida Albicans. On peut commencer avec une demi-tasse par jour de choucroute, de kimchi ou d’autres légumes fermentés dans le cadre d’un nouveau plan alimentaire visant à rétablir l’équilibre du corps.

Le régime Candida aide à fournir des bactéries bénéfiques, à réguler l’appétit et à réduire les envies de glucides raffinés et de sucres.

EXISTE-IL DES TRAITEMENTS NATURELS CONTRE LA CANDIDOSE ?

La recherche montre que C. Albicans, la souche de candida qui conduit à la prolifération de la candidose systémique, est parfois résistante à la fois au fluconazole et à l’itraconazole, les antifongiques les plus souvent prescrits pour traiter la candidose.

L’huile de noix de coco peut combattre efficacement la candidose en raison de ses propriétés antimicrobiennes. La combinaison de l’acide laurique et de l’acide caprylique dans l’huile de noix de coco tue les candida nocifs à la fois par ingestion et par application topique.

Les suppléments de chardon-Marie aident à nettoyer le foie des médicaments (stéroïdes, pilules contraceptives, antibiotiques, etc.), de la pollution environnementale, des métaux lourds et des résidus de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Comme mentionné ci-dessus, certains médicaments sur ordonnance et les traitements contre le cancer peuvent conduire à la prolifération des candidoses. Le chardon-Marie associé au régime Candida, peut aider le corps à se rétablir et créer un environnement où le candida cesse de prospérer.

La vitamine C aide à stimuler les glandes surrénales et aide à restaurer le système immunitaire. Une dose de 1000 milligrammes de vitamine C deux ou trois fois par jour peut efficacement aider à réguler la prolifération de cette levures.

L’huile de girofle, l’huile d’origan et l’huile de myrrhe aident à tuer une variété de parasites et de champignons, y compris le candida. L’huile de lavande inhibe également la croissance de Candida Albicans et est efficace pour prévenir la propagation de l’infection.

Par exemple, ajouter quelques gouttes d’huile de clou de girofle ou d’huile de lavande à de l’huile de coco, peut aider à tuer le candida incriminé. Un bain de bouche constitué d’une cuillerée à soupe d’huile de coco et 3 gouttes d’huile de clou de girofle est un excellent remède contre les symptômes oraux de la candidose.

Parce que ces huiles essentielles sont puissantes, elles ne devraient être prises en interne pendant plus de 10 jours. Il ne faudra pas donner d’huile de girofle en interne aux enfants de moins de 2 ans. Les femmes enceintes et celles qui allaitent devraient prendre contact avec leur médecin avant de prendre l’huile de clou de girofle en interne.

QUE FAUT-IL SAVOIR SUR CANDIDA ALBICANS ?

Traiter cette infection requiert de bonnes connaissances sur la maladie et son agent causal. Tout d’abord, une infection à levures n’est pas une fatalité. Les recherches indiquent que 75% des femmes contractent cette maladie au moins une fois dans leur vie.

D’après le Dr Donnica Moore, gynécologue-obstétricienne, « Tout comme les bactéries, la levure est normalement présente dans le vagin; C’est seulement quand quelque chose perturbe l’équilibre entre les bactéries et la levure qu’une infection se produit.». Selon le Dr Moore, les antibiotiques, « le contrôle hormonal des naissances et une mauvaise hygiène vaginale peuvent perturber cet équilibre. La grossesse et l’allaitement peuvent également rendre les femmes plus sensibles aux infections à levures, grâce aux changements dans les niveaux d’œstrogène. »

« Cependant, aucune preuve formelle ne montre que le fait d’être stressé peut réellement causer une perte de contrôle de la levure et conduire à une infection. Au contraire, le stress peut être un facteur contribuant à rendre l’infection plus entêtée et plus susceptible de se reproduire, mais seulement si l’un des facteurs ci-dessus le déclenche en premier lieu », explique le Dr Moore.

La connexion stress-levure a à voir avec le cortisol, une hormone libérée lorsqu’on est tendu. «Ce que nous savons, c’est que le stress prolongé entraîne une élévation du taux de cortisol, ce qui fait augmenter la glycémie et la levure aime le sucre», explique le Dr Moore. La levure déjà présente dans le vagin se développe sur ce sucre et pousse assez rapidement, ce qui entraîne une infection. « Alors oui, le stress chronique peut mener à des infections à levures chroniques, mais il y a beaucoup, beaucoup d’autres facteurs », ajoute le Dr Moore.

Mary Jane Minkin, professeur d’obstétrique clinique, de gynécologie et de sciences de la reproduction à la Yale Medical School, dit : « Lorsqu’une patiente est aux prises avec des infections récurrentes, elle teste d’abord son sang pour exclure le diabète; elle teste également le VIH, ce qui peut affaiblir le système immunitaire et la rendre plus vulnérable à une infection à levures. » Si ceux-ci sont négatifs, elle vérifiera les niveaux de cortisol.

« Si vous avez un environnement dans lequel vous avez un niveau de sucre plus élevé, il est possible que vous ayez plus de chance de contracter une infection à levures », explique le Dr Minkin. « Si vous continuez à avoir des infections à levures répétées ou avez eu une infection tenace qui était résistante au traitement, l’hyperglycémie causée par un taux élevé de cortisol pourrait avoir quelque chose à voir avec cela ».

COMMENT PRÉVENIR LA CANDIDOSE ?

Comme le dit le vieil adage : « prévenir vaut mieux que guérir ». Le meilleur traitement est celui qui permet d’éviter la maladie en question. Les infections vaginales à levures ne sont pas une fatalité. En adoptant certaines attitudes, il est possible de s’en prémunir.

En premier lieu, il faudrait s’attacher à consommer beaucoup plus de probiotiques. Le yogourt contient du Lactobacillus acidophilus, un type de bactérie qui est un ami de la flore vaginale. Il est connu pour maintenir un pH et encourager la croissance d’autres bactéries amicales. Une étude italienne récente a prouvé qu’un groupe de femmes ayant placé un comprimé probiotique dans leur vagin pendant cinq semaines a vu son taux d’infections à levures diminuer de 87%.

Il faudrait passer à un contrôle des naissances qui ne contient pas d’œstrogène. L’œstrogène supplémentaire dans le corps conduit très souvent à la production de plus de levure.

Laurie Cullen, ND, naturopathe et professeur à l’Université Bastyr, a dit : « Il vaut la peine pour les femmes prédisposées à l’infection aux levures d’envisager des options contraceptives qui ne contiennent pas d’œstrogène, comme les dispositifs intra-utérins ou les pilules à progestérone seule. Cela permettra de réduire considérablement le risque de croissance exponentielle du Candida Albicans dans une infection ».

Il faudrait aussi s’attacher à porter des sous-vêtements en coton. Il serait préférable de garder ses parties génitales aussi sèches que possible, à l’abri de chaleur et de l’humidité, car la levure se développe dans des environnements humides. Une façon de faire est de porter des sous-vêtements fabriqués à partir de tissus naturels, tels que le coton et la soie. Ces tissus absorbent l’humidité, laissant les parties génitales aussi saines que possible. Les matières synthétiques comme le nylon se collent trop étroitement au corps, ce qui fait de la patiente une cible de choix pour les infections.

PharmaCity & Grogne d’Afrique.