Victor Adossou

Victor Dassi Adossou élu brillamment à la tête de l’AHJUCAF l’année dernière par ses pairs fait déjà un travail remarquable. A la Cour suprême du Bénin, on s’interdit de faire économie de qualificatifs pour louer ses prouesses à la tête de la plus Haute juridiction du pays et à l’international.

Victor Dassi ADOSSOU est l’actuel président de la Cour suprême du Bénin, la plus haute juridiction de l’Etat en matière administrative. La Cour créée en 1960 a eu à connaitre des présidents très brillants. L’actuel Patron de cette Institution judiciaire n’est pas des moindres. Il se fait remarquer par son travail, sa compétence et son sérieux.

Homme intègre et de vision, ce Magistrat a pu bénéficier très tôt de la confiance du Chef de l’Etat Patrice TALON. Ce dernier qui l’a nommé en Conseil des Ministres le 10 mars 2021. En prêtant serment 15 jours plus tard à la Présidence de la République, le Premier Magistrat de la République, après avoir pris acte du serment, lui a prodigué quelques conseils et l’a invité à suivre les pas de son prédécesseur pour une renaissance de l’Institution dont il a la charge. En tout cas, Victor Dassi ADOSSOU a juré de bien et fidèlement remplir sa fonction, de l’exercer en toute impartialité, dans le respect des lois, de garder le secret des délibérations et des votes, « de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation à titre privé sur les questions relevant de la compétence de la Cour, et de se conduire en tout en digne et loyal magistrat. ».

 

PUBLICITÉ


 TEL:+228 22 23 05 05

 

Depuis sa prise de fonction le Magistrat ADOSSOU remplit loyalement ses responsabilités et se laisse applaudir régulièrement par ses collaborateurs et ses proches qui trouvent en lui un homme de qualité, de paix et de justice.  D’autres vont encore plus loin. Ils le trouvent bien généreux. « C’est quelqu’un qui aide bien les nécessiteux », témoigne un jeune qui a eu à bénéficier de ses facilités. Une dame aussi, cinquantaine, dit aussi du bien de lui. Certains vont jusqu’à le comparer à son feu père qui a été aussi « gentil durant son existence ».

 

Victor ADOSSOU, président de AHJUCAF

Depuis juillet 2022, Victor ADOSSOU dirige l’Association des Hautes Juridiction de Cassation des pays ayant en partage l’usage du Français. Il a été élu par ses pairs lors du VIIe Congrès de l’Organisation tenu à Cotonou le juillet dernier et a succédé ainsi à Souheil Abdou, Président de la Cour de Cassation du Liban. Le nouveau Président de l’AHJUCAF travaille de façon ardue depuis son élection à la mise en œuvre des Recommandations retenues au Congrès et qui visent à améliorer la motivation des décisions de justice afin de les rendre « plus intelligibles aux citoyens ».

 

PUBLICITÉ

TEL:+229 21 30 02 00

 

 

Un homme, expérience au rendez-vous

Victor ADOSSOU est un homme pétri d’expérience. Il a eu à occuper plusieurs fonctions dans le domaine judiciaire. Il a été directeur de cabinet du président de la Cour suprême, conseiller à la Cour suprême, conseiller à la Chambre administrative de la Cour suprême au niveau de la Section I (s’occupant du plein contentieux). Il a été également Secrétaire général de la Cour Suprême, président de la Section III (s’occupant des contentieux des collectivités locales) puis président par intérim de la Chambre administrative. Il sera ensuite confirmé président de la Chambre administrative de la Cour suprême par décret n°2017-195 du 29 mars 2017. Lorsqu’en 2017, il était Procureur général près la Haute Cour de Justice cumulativement avec les fonctions de président de la Chambre administrative de la Cour suprême, Victor Dassi ADOSSOU était aussi au même moment le secrétaire général de l’Association africaine des Hautes Juridictions francophones. Il est membre de droit du Conseil supérieur de la Magistrature. L’Ancien président de la Cour suprême Ousmane Batoko l’a souvent présenté comme son bras droit, lui déléguant souvent le droit de le représenter. Lors de sa dernière tournée d’inspection dans les juridictions et lieux de détention, Ousmane Batoko n’a eu de cesse de préciser qu’il finit son mandat, heureux de savoir que la maison Justice est entre de bonnes mains.

 

Victoire Tomégah-Dogbé (au centre) avec à sa droite Victor Adossou ( en costume bleu) lors des 18è assises de l’association des hautes juridictions francophones

 

Le magistrat, bien apprécié dans la sous-région

Victor ADOSSOU a toujours été apprécié. Même dans toute la Région Ouest-africaine, des Chefs d’Etat rivalisent de qualificatifs à son égard. « Un Homme droit et responsable », clament souvent certains Chefs d’Etat. D’autres vont jusqu’à parler avec assez d’émotion de son intelligence : « Ce juge est extraordinaire. Lorsqu’il fait face souvent à des cas juridiques des plus compliqués, c’est son intelligence qui apparait. C’est ce qui le rend différent par rapport aux autres magistrats ».

Beaucoup de ses proches ne manquent pas de parler de sa timidité encore moins de sa simplicité. « Waooh, avec tout ce qu’il traine comme bagage intellectuel et expériences, il est l’homme le plus simple. Et il vous parle toujours avec beaucoup de respect et de modestie ».­■

 

Prosper AKPOVI.

HOTEL EL DORIA LOME | CONTACTS : +228 91 60 60 60 / +228 22 27 45 36

GROGNE D’AFRIQUE EDITION SPECIALE TOGO JANVIER 2023

HOTEL EL DORIA LOME | CONTACTS: +228 91 60 60 60 / +228 22 27 45 36

Hôtel Golden Tulip

GROGNE D’AFRIQUE EDITION SPECIALE

IOKA HOTEL & SUITES| CONTACTS: +228 22 26 92 88

HOTEL HILTON YAOUNDE | CONTACTS : +237 2 22 23 36 46

GROGNE D’AFRIQUE EDITION SPECIALE

Presse 256