Meilleure des banques au Togo en 2021. C’est la dernière récompense obtenue  par Orabank, selon un classement effectué par le magazine financier de référence Global Finance. Un résultat qui est le couronnement d’une politique volontariste et des efforts inlassables déployés par cette filiale togolaise du groupe, sous le leadership éclairé d’un  Directeur Général aux compétences secrets de Polichinelle, Guy Martial Awona. 

Meilleure banque en 2021 au Togo

   

https://credittogo.orabank.net/

Orabank a été distinguée, en octobre dernier, comme la meilleure des banques au Togo en 2021, selon un classement effectué par le magazine financier de renom Global Finance. Il s’agit de la 28e liste annuelle rendue publique par ce magazine. Une performance mieux appréciable à l’aune de la foultitude de banques au Togo, parmi lesquelles des géantes, et donc de la rude concurrence entre les établissements financiers. Orabank détrône en fait Ecobank, la banque panafricaine qui était distinguée meilleure l’année passée. 

La filiale togolaise d’Oragroup, faut-il le rappeler, reste la première banque en termes d’actifs, de dépôts et de crédits au Togo. Selon un classement effectué par le site togolais d’informations financières Togo First, elle cumulait un total bilan de 710 milliards FCFA en 2020, devançant largement Ecobank (462 milliards FCFA). L’encours de crédits  était évalué à plus de 414 milliards FCFA et sa collecte de dépôts représentait un encours de 366 milliards FCFA.

    Orabank s’est distinguée au Togo depuis quelques années par son dynamisme. L’une des dernières manifestations, c’est le lancement, le  8 décembre passé, de sa première opération de titrisation sur le marché de l’UEMOA. Par cette opération d’émission d’un Fonds commun de titrisation de créances (FCTC) qui a cours jusqu’au mardi 21 décembre, elle entend  mobiliser 25 milliards FCFA pour augmenter sa capacité de financement des projets et ainsi répondre aux besoins de développement des marchés togolais et de la zone UEMOA. 

https://www.orabank.net/fr

Orabank devient ainsi le tout premier établissement bancaire du Togo à se refinancer par ce procédé sur le marché de l’UEMOA. D’un montant nominal de 10 000 FCFA, d’une maturité de 5 ans assortis d’un taux de rendement annuel de 7 %, le nombre total d’obligations est de deux millions cinq cents (2 500 000) FCFA. L’opération est confiée à la société Africa Link Capital Structuration. Les fonds mobilisés devront être dédiés aux Petites et moyennes entreprises (PME), plus spécifiquement au financement de projets à fort impact social dans les domaines de l’inclusion financière, l’agriculture et les services. 

Un directeur compétent à sa tête

https://www.orabank.net/fr

Ces performances d’Orabank Togo sont loin d’être le fruit du hasard. La banque la tient sans doute des compétences de son Directeur Général, le Camerounais Guy Martial Awona. A la tête de l’institution depuis avril 2018, il a su imprimer son dynamisme et ses compétences à la boite, toutes choses qui se sont traduites par des chiffres. 

Son défi était, principalement, de maintenir la filiale togolaise au haut du pavé. Avec un resultat net record de 8 milliards de francs CFA au titre de l’année 2017, Orabank Togo détenait environ le quart (22, 5%) de part de marché en termes de dépôts (317,4 milliards de F CFA) et de crédits (292 milliards) au 31 décembre 2017, une progression de +2% par rapport à 2016 (310 milliards). L’autre problématique était de tenir la concurrence, dans un secteur bancaire caractérisé par une course folle à la digitalisation, mais aussi innover avec des produits adaptés aux exigences de la clientèle. Mais Guy Awona a su relever ces défis. 

https://www.orabank.net/fr
www.orabank.net/fr

Ces performances ne sont pas en fait une surprise pour ceux qui connaissent les compétences de l’homme. Avant de prendre les rênes de la filiale togolaise d’Orabank, Guy Martial Awona était à la direction de la banque au Gabon où il a également fait parler ses qualités. Auparavant, il a fait ses preuves à Atlantic Bank, d’où il a été déniché par Orabank. L’homme a une réputation de bosseur. Au Togo, il a su arrimer les efforts de la banque aux orientations de développement économique définies par les autorités du pays, notamment le défi du financement du développement durable dans le cadre du Plan national de développement (PND) lancé depuis 2018. 

Comme quoi, le leadership d’Orabank dans le secteur bancaire au Togo est logique.

Prosper AKPOVI

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256