Il est suffisamment connu comme le seigneur des jeux dans le monde entier et n’est plus à présenter. Malgré son succès, Francis PÉREZ ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Dans un entretien accordé au magazine « Entreprendre », tirant leçon de la pandémie du coronavirus et des mutations imposées, le Président Directeur Général (PDG) du Groupe PEFACO se projette sur l’avenir avec des résolutions particulières, tout en révélant des secrets de sa réussite. 

Francis Pérez et la solidarité Covid-19

Francis PÉREZ, PDG du Groupe PEFACO

Le partage de la richesse était déjà une philosophie et un réflexe chez Francis PÉREZ. Cette ligne de conduite voyait déjà le Groupe PEFACO participer au développement des communautés dans les pays où il était installé, par le soutien des projets sanitaires (consttruction de dispensaires, financement d’hôpitaux, don de sang, lutte contre le VIH/Sida), sociaux (aides aux orphelins, handicapés et détenus), culturels et venir en aide aux nécessiteux. La lutte contre la pandémie de la Covid-19 qui requiert la solidarité ou plutôt l’aide des riches envers les pauvres a mis davantage en exergue cette habitude.  Le PDG du Groupe PEFACO en a fait parler envers ses employés durant cette pandémie. « Avec cette crise sanitaire, tous nos espaces d’activités étaient fermés. Mon seul pouvoir était d’aider tous nos employés en les payant normalement et de soutenir l’effort collectif dans les pays où nous sommes implantés », confie Francis PÉREZ dans cette interview. Au crédit de cette solidarité Covid-19, le Groupe PEFACO a distribué des centaines de milliers de bavettes à ses employés, offert des milliers d’équipements aux hôpitaux et des centaines de tonnes de riz aux populations. 

Publicité

La philosophie du jeu responsable 

Machine à sous du Groupe Pefaco

Dans les pays anglo-saxons, les jeux sont considérés comme une véritable industrie génératrice d’emplois et de revenus, et donc sont plus acceptés. Mais de façon générale, tout comme l’alcool ou la drogue, les jeux sont enclins à l’addiction et n’ont pas bonne presse dans les pays francophones. Les risques encourus se nomment dépendance et excès. Mais à côté de cette image peu reluisante, le Groupe PEFACO a su se distinguer en pratiquant une philosophie du jeu responsable.

« Nous encourageons une pratique ludique dans le respect de la législation à travers la protection des populations sensibles et des mineurs »,

s’enorgueillit le PDG du Groupe. «Nous aidons nos clients qui ont poussé le jeu trop loin et soutenons l’administration publique et les régulateurs à sensibiliser et à favoriser des actions responsables. 

Publicité

Mental d’acier de Francis Perez

Travail, patience, respect de l’humain, humilité, générosité,  ce sont là les principes phares qui guident le PDG de PEFACO et ont fait sa réussite. « La réussite n’enlève pas le devoir de travail et, quoi que je fasse, l’humain est important », déclare Francis Perez, qui dit être pour une économie libérale à condition d’offrir une répartition des richesses pour les plus démunis ». L’humilité et la patience, le PDG confie les avoir apprises de son grand-père, de son père, mais aussi de son ami Toussaint Luciani. Francis PÉREZ a bâti son succès sur la qualité de ses collaborateurs, le résultat d’un bon casting. Il n’a pas peur de « prendre des personnes mieux formées et plus compétentes que soi » et s’est entouré de polytechniciens et autres banquiers de renom. Et il n’est pas près d’abandonner cette pratique. Bien plus, il entend doter PEFACO d’hommes différents, c’est-à-dire « forts d’échecs, de souffrances passées et qui savent ce que veut dire « ne pas tenir jusqu’à la fin du mois » » et croit dur comme fer que grâce à ces profils, il continuera à « préserver le côté humain et à conserver le côté familial ». « Tomber c’est l’expérience, se battre c’est le caractère, ne pas abandonner c’est la vie », ainsi se résume sa philosophie. 

Publicité

Jeunesse et perspectives

La pandémie de coronavirus est pleine d’enseignements pour tout le monde, mais particulièrement les entrepreneurs. Francis PÉREZ veut capitaliser cette mauvaise face et muter avec le temps. Et dans cette dynamique, il place la jeunesse au centre. « Je suis prêt maintenant à écouter les jeunes qui, même s’ils manquent d’expériences, vivent avec leur temps et apportent une vision et une créativité que nous avons perdues avec le temps ». C’est presqu’un aveu que fait le brillant PDG du Groupe PEFACO. « Mon premier fils, Guillaume m’a donné des idées ; au début je ne l’écoutais pas, mais j’ai pu constater qu’il avait raison », confie Francis PÉREZ, et d’annoncer que c’est l’ainé de ses fils qui va être chargé de suivre leur conquête du monde digital avec l’acquisition en début de cette année de 50 % de Softec Digital, une société asiatique. Son second fils, Valentin, lui, sera en charge des nouvelles salles de jeu acquises en Espagne, avec l’objectif d’en acquérir une centaine dans les trois années à venir.  Francis PÉREZ entend aller à la conquête de l’Europe de l’Est, avec l’Ukraine pour commencer, mais aussi s’implanter dans cinq (05) nouveaux pays africains : Ethiopie, Liberia, Mauritanie, Mozambique et Nigeria. Dans le domaine hôtelier, il projette d’acquérir des hôtels en Espagne et au Portugal.  

Prosper AKPOVI

GABON 24

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256