« Le Gabon permet au monde de mieux respirer ». Au-delà du simple engagement à préserver ses forêts, ce bon mot du président Ali Bongo Ondimba, illustre le cap que s’est fixé le pays depuis quelques années : promouvoir une croissance verte.

Dans un élan de la diversification de son économie, la République du Suriname veut s’inspirer du modèle de l’économie verte du Gabon. Son président de l’Assemblée nationale, Marinus Bee, a effectué, le lundi 14 mars, une visite de travail à la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok.

 « Le projet Gabon vert qui vise le positionnement du pays en leader en matière d’économie verte, à travers la gestion de la biodiversité du pays, les forêts et le développement de l’écotourisme, a su positionner le pays en exemple face au reste du monde. Un exemple que le Suriname veut certainement suivre », a déclaré Marinus Bee.

Pour le ministre gabonais des Eaux et forêts, Pr Lee White, la délégation du Suriname est venue à la ZES de Nkok pour voir comment un pays forestier peut retenir son bois, le transformer sur place pour créer des emplois pour sa population et gagner plus d’argent. « A travers la coopération sud-sud, on peut commencer à développer nos pays avec nos ressources », a indiqué Pr Lee White.

Le Gabon et le Suriname, avec des caractéristiques similaires, sont engagés dans un partenariat dans les domaines de l’économie et de l’environnement, rappelle Le Nouveau Gabon. C’est le plus petit pays de l’Amérique du Sud couvert à 97% de forêt.

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256