L’ancienne secrétaire d’Etat française Rama Yade vient d’être nommée directrice Afrique de « The Atlantic Council ». A son nouveau poste, la valeureuse ancienne jeune collaboratrice de Nicolas Sarkozy qui s’était installée aux Etats-Unis après son projet présidentiel avorté, travaillera à développer et ou renforcer les relations Nord-Sud.

L’échec (pour l’instant) de son projet de diriger la France n’empêchera pas Rama Yade de rester au-devant de la scène politique. Mieux l’ancienne membre du gouvernement français profite de son temps pour renforcer son influence là où ça compte et parmi les plus grands décideurs du monde. Confirmation de l’ascension, le 29 mars dernier, les membres de l’Atlantic Council ont choisi de faire confiance à Rama Yade pour diriger le pôle Afrique de leur Think Tank que cette dernière avait rejoint pourtant il y a à peine deux ans seulement. « C’est une grande nouvelle pour elle. Quand elle avait lancé ‘‘la France qui Ose’’ avec son projet de candidature à la présidentielle, on avait des doutes. Elle est là entrain de démontrer qu’elle est déterminée et engagée. Tout ce qui lui manquait sera désormais réuni grâce à cette promotion qu’elle vient de décrocher : contacts, influence, côte, etc. Disons que ce poste lui permet de se replacer », analyse Denis Haddadji, un observateur marocain vivant à Lyon, France.

Repenser l’approche occidentale en Afrique

Alors qu’elle était secrétaire d’Etat en charge des affaires étrangères et des droits de l’homme, Rama Yade avait déjà à cœur de redéfinir les relations entre le monde occidental et l’Afrique, son continent qui l’a vue naître (Sénégal). Quand elle fondera ensuite le mouvement de ‘‘La France qui Ose’’, ses intentions ne seront encore que plus que claires. Désormais, à défaut d’influencer ces relations depuis les Champs Elysées, la jeune leader française (44 ans) à l’occasion de le faire depuis les Etats-Unis avec ce groupe de réflexion de haut niveau.

En effet, le pôle Afrique de ‘‘The Atlantic Council’’ a pour mission de transformer les approches politiques américaines et européennes en Afrique en mettant l’accent sur la mise en place de partenariats géopolitiques solides avec les États africains, en aidant au renforcement de la croissance économique et de la prospérité du continent. Rama Yade promouvra un partenariat renforcé entre l’Amérique, l’Europe et les États-Unis et l’Afrique, basé sur des valeurs partagées et des intérêts stratégiques communs. Aussi, engagera-t-elle le réseau d’entrepreneurs politiques, d’entreprises et d’ONG du Think Tank pour développer des solutions aux défis régionaux et mondiaux, apprend-on des sources proches du groupe.

Un pont avec la jeunesse africaine

Au-delà de ses compétences séduisantes, la nomination de Rama Yade répond également à un besoin stratégique pour ce groupe américain membre de l’Atlantic Treaty Association.

Continent de toutes les convoitises, l’Afrique est dotée d’une force incroyable qu’est la jeunesse de sa population (19 ans). Ce paramètre couplé à d’autres permet aux analystes de prévoir pour cette zone géographique une ascension incroyable dans les années à venir. Il fallait donc pour l’Atlantic Council en bon groupe anticipateur, chercher un interlocuteur digne de ce nom à la jeunesse du continent. Un profil qui correspond bien à Rama Yade.

On sait que le groupe de réflexion avait lancé lors du sommet de Bucarest en 2008, le Young Atlanticist Network qui avait réuni une communauté de leaders émergents qui partagent une vision d’une coopération euro-atlantique plus étroite basée sur des valeurs communes. Voilà une cible parfaite déjà pour l’ancienne collaboratrice de Nicolas Sarkozy.

Prosper AKPOVI

GABON 24

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256