Au Malawi, trois hommes ont été condamnés par une Haute Cour à 155 ans de prison pour avoir tué une personne atteinte d’albinisme.

Âges de 44, 45 et 71 ans, ils ont été reconnus coupables après avoir avoué le meurtre d’un albinos de 23 ans en janvier de cette année.

L’une des personnes condamnées était l’oncle de l’homme. Les trois hommes ont écopé de 68 ans et demi pour le premier chef d’accusation de meurtre, de 48 ans et demi pour le second chef d’accusation d’extraction de tissus humains et de 38 ans pour trafic d’être humain.

Au cours de la dernière décennie, le Malawi a connu des attaques et des meurtres macabres de personnes atteintes d’albinisme, alimentés par des fausses croyances selon lesquelles des concoctions mélangées à leurs parties du corps apportent chance et richesse.

Depuis 2014, plus de 170 cas ont été recensés, allant des meurtres et des violations de sépultures aux tentatives d’enlèvement et aux violences physiques.

Au début du mois, une Haute Cour a statué sur une autre affaire de meurtre d’albinos, déclarant un ancien prêtre catholique romain, un officier de police et un clinicien hospitalier coupables de commerce de parties du corps.

Ces condamnations étaient les premières concernant des membres éminents de la société liées aux attaques. Ce jugement et ces longues peines d’emprisonnement sont un message du système judiciaire indiquant que de tels meurtres et violences ne seront pas tolérés.

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256