C’est l’un des meilleurs présidents de la Haute Cour de Justice du Mali. Sa carrière et toute son expérience font parler d’un homme aux valeurs exceptionnelles. Sa démarche toujours consensuelle et sage amène même ses détracteurs à dire du bien de lui. Ses décisions rendues à la tète de cette Haute Cour sont toujours justes et pragmatiques. Abderhamane Niang, 80 ans, suscite toujours respect admiration de la part de ses collègues. 

« Nous n’avons pas pour rôle de poursuivre le Président de la République, mais de le juger », cette déclaration du Président Abderhamane Niang  faite lors d’une rencontre de deux jours des éminents experts du Droit public malien tenue en Novembre 2016 au Mali a su clarifier certaines positions brandies par un certain nombres d’acteurs qui reprochaient un certain nombre de choses au Pouvoir en place. A travers cette déclaration, beaucoup ont vu en l’homme toute sa qualité de Grand juriste, de meneur d’homme et de grand sage de la République. Sa hauteur d’esprit a toujours été bien appréciée. « C’est un homme qui prend toujours du temps pour étudier les situations. Il se départit tout le temps de l’émotion avant de tout conclure », nous file un de ses proches collaborateurs.

Abderhamane Niang, Président de la Haute Cour de Justice

Sixième Institution de la République, consacrée par la Constitution du 26 février 1992 en ses articles 95 et 96, l’avènement de la Haute Cour de justice au Mali est bien récent. Elle émane de la volonté de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Kéita, de rendre fonctionnelles toutes les institutions de la République pour un exercice démocratique efficient. Cette importante institution était confrontée à plusieurs difficultés. Des solutions sont déjà trouvées depuis que Abdrehamane Niang assure la présidence. Il a eu à conduire plusieurs pays dans plusieurs pays francophones. Ces missions ont permis de faire une étude comparée des hautes cours de justice, ou juridictions similaires de chaque pays visité avec celles du Mali. Des missions qui ont eu de très grands succès grâce à l’expertise de l’homme.

Elu à l’unanimité à la tète de cette majestueuse institution en Avril 2014, Abderhamane Niang précisait que « La cour de justice doit fonctionner comme toutes les autres. Elle doit apporter sa contribution dans la lutte contre l’impunité, en ayant de la matière et avec la collaboration des autres institutions dont la Cour suprême ». A l’endroit de ses collègues, il ajoutait « nous aurons la lourde responsabilité d’avoir dans nos mains la dignité et l’honneur des personnalités et des hauts cadres qui auront assumé de hautes fonctions dans notre pays. Nous ne devons pas oublier notre serment. »

Né en 1941 à Tenenkou, le Président de Haute Cour de justice Abderhamane est un administrateur civil de classe exceptionnelle à la retraite.  Expert consultant en administration électorale, en politique de décentralisation et en gouvernance institutionnelle, Niang est diplomé de philo-psycho-pédagogie de l’ecole normale supérieure de Bamako, diplomé de sciences politiques de l’Ecole supérieure du PCUS de Moscou(URSS). Il jouit d’une longue et enrichissante expérience en matière de gouvernance, de gestion, et d’observation des systèmes électoraux dans plusieurs pays du continent et d’ailleurs. Abderhamane Niang est un polyglotte. Il parle le Français, l’Anglais, le Russe, Bambara et Peulh.il est chevalier de l’Ordre national du Mali.

Prosper AKPOVI

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256