Idriss Déby

Idriss Déby est né en 1952 à Fada dans le Nord du Tchad. Après un Baccalauréat scientifique, Déby entre à l’école d’officiers d’active de N’djamena, la promotion de 1975-1976. Il intègre ensuite l’Institut Aéronautique d’Amaury la Grange de Hazebruk en France. Devenu Pilote de transport, diplômé parachutiste, Idriss Déby retourne au Tchad en 1979, en pleine guerre civile.

Il a été porté au pouvoir le 1er décembre 1990 par une rébellion, le Mouvement patriotique du salut qui sera plus tard transformé en parti politique. Mais l’adversité entre Idriss Déby et Hissène Habré n’a commencé qu’à partir du 1er avril 1989, à seulement une année et demi de la chute d’Hissène Habré. Puisque Déby et Habré ont combattu ensemble le gouvernement d’union nationale de transition de Goukouni Wedeye, qui se réfugie en Algérie après sa chute en 1982.

En 1981, il n’avait que 29 ans, Idriss Déby est nommé chef d’état-major adjoint des forces armées du Nord (les FAN) d’Hissène Habré. A partir de 1983, il est promu commandant en chef des Forces armées nationales tchadiennes les FANT. Celles-ci mettront plusieurs années pour pacifier la zone méridionale du pays où écumaient plusieurs groupes rebelles connus sous le nom de Codo, pour désigner des commandos se réclamant du général Wadal Abdelkader Kamougué qui finira lui aussi par s’exiler au Congo puis au Gabon.

Promu ensuite au grade de Colonel, Déby se rend en France où il suit les cours à l’Ecole Supérieure de Guerre Inter-Armées de 1986 à 1987.

De retour au pays, il est nommé par Habré Conseiller à la Présidence de la République chargé de la défense et de la sécurité, et en même temps, Commissaire aux Armées, puis à la Sécurité au sein du Bureau Exécutif du Comité Central de l’UNIR, le parti Unique de l’époque.

Le désaccord avec Hissène a commencé le 1er avril 1989 lorsque Idriss Déby, Hassan Djamouss et Mahamat Itno, tous des proches d’Habré ont été accusés de complot.

Si les deux autres ont été rattrapés et tués, Idriss Déby a réussi à fuir au Soudan. Avec l’aide de Khartoum, il fonde en mars 1990 sa rébellion, le mouvement patriotique du salut. La même année, en décembre 1990, il chasse Hissène Habré du pouvoir, c’est le début du règne le plus long dans l’histoire des présidents tchadiens.

Idriss Déby gagne toutes les cinq élections qu’il organise. 1996, 2001, 2006, 2011 et 2016. En 2021, fin de son 5ème mandat, Déby aura passé 31 ans au pouvoir. Lors de la campagne électorale, le président Déby a promis, s’il était réélu de modifier la constitution pour limiter à deux le nombre de mandats. Le président Déby avait fait sauter le verrou de limitation de mandat par l’Assemblée nationale depuis 2005.

GABON 24

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°515

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256