Les eurodéputés, réunis en session plénière à Bruxelles, ont voté une résolution pour apporter leur soutien au docteur Denis Mukwege, victime de menaces de mort après ses appels fin juillet à mettre un terme à l’impunité des auteurs de crimes sexuels et de massacres à Kipupu, Sange et dans la province d’Ituri.

Plus de 55 000 femmes, filles et enfants, ont été soignées par le Dr. Mukwege dans son hôpital de Panzi suite à des violences sexuelles, des viols, des mutilations génitales, ont rappelé les eurodéputés.

« Un véritable héros en danger », ont-ils poursuivi, préoccupés. Le Prix Nobel de la paix a en effet reçu des menaces de mort – des menaces sur lesquelles le gouvernement de la République démocratique du Congo doit enquêter sans tarder, ont insisté les parlementaires.

Les élus se sont félicités que le célèbre gynécologue congolais bénéficie à nouveau de la protection des policiers des Nations unies.

« Reste maintenant le travail de mémoire, reste la justice, un Congo pacifié, un Congo réconcilié avec son histoire, un Congo qui met fin à l’impunité des bourreaux. C’est ce Congo, celui du Dr Mukwege, que l’Europe doit accompagner au-delà des mots, dans les actes », a déclaré Frédérique Ries, eurodéputée belge du groupe Renew.

Dans une résolution adoptée à une large majorité, les eurodéputés soutiennent le plaidoyer pour la justice du Dr Mukwege : la création d’un tribunal pénal international et la création de chambres mixtes avec des magistrats congolais et internationaux au sein de juridictions congolaises pour poursuivre les auteurs de violations des droits de l’homme.

GABON 24

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°515

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256