Le royaume chérifien est le premier pays du Maghreb à signaler un cas confirmé de la maladie infectieuse qui se propage hors de ses foyers traditionnels.

Le ministère marocain de la Santé a annoncé dans un communiqué publié le jeudi 2 juin, la détection du premier cas confirmé de variole du singe dans le pays.

« Il s’agit d’un cas en provenance d’un pays européen, détecté dans le cadre du protocole établi par le Maroc depuis le lancement de l’alerte sanitaire mondiale », souligne le communiqué.  

Le ministère a également précisé que ce premier patient, dont l’état de santé « ne suscite aucune inquiétude », a été isolé conformément aux recommandations sanitaires, et que les cas contacts sont « en cours d’identification ».

Alors que la saison touristique bat déjà son plein au Maroc, les autorités sanitaires ont activé, fin mai dernier, un « plan de surveillance et de riposte » pour assurer la détection et le traitement de la variole simienne.

Maladie cousine moins dangereuse de la variole éradiquée depuis une quarantaine d’années, la variole du singe est endémique dans certains pays d’Afrique subsaharienne comme la République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Nigeria. Elle se propage cependant, depuis quelques semaines, dans plusieurs pays où elle était jusque-là extrêmement rare, notamment en Europe et en Amérique du Nord.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé, le mercredi 1er juin, la détection de 550 cas confirmés de cette maladie dans 30 pays situés en dehors des zones endémiques. Ce qui fait craindre une nouvelle pandémie. 

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256