Vainqueur avec autorité de l’Algérie (3-1) au premier tour, la Côte d’Ivoire, arrivée avec un statut d’outsider dans cette CAN 2022, ne peut plus se cacher. N’en déplaise au sélectionneur Patrick Beaumelle, ses Éléphants partent favoris pour le huitième de finale face à l’Égypte mercredi 26 janvier 2022 à Douala.

Le sélectionneur Patrice Beaumelle est un fin stratège, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Surtout quand il s’agit de répondre aux questions des journalistes concernant le nouveau statut de ses Ivoiriens, tombeurs avec panache des champions en titre algériens. « Le statut d’outsider me va très bien, nous va très bien, insiste-t-il quand on lui fait remarquer que son étiquette a changé. Qu’on nous laisse tranquille le plus longtemps possible. »

Beaumelle a certainement retenu la leçon des Algériens qui n’avaient jamais caché leurs ambitions au début de cette CAN. « Il y en a qui ont assumé, ils ont eu des problèmes », pourrait-il ainsi dire. Toujours est-il que désormais, il est impossible à la Côte d’Ivoire d’avancer masquée à la veille de son huitième de finale contre l’Égypte, une équipe loin d’être convaincante lors du premier tour. Malgré ses victoires face à la Guinée-Bissau (1-0) et au Soudan (1-0), les Pharaons n’ont pas été très impériaux face à leurs adversaires. Ils pourraient, eux aussi, répliquer : « Il y en a qui ont été impériaux, ils ont eu des problèmes » en parlant du Nigeria, trois victoires d’éclat au premier tour, tombé sans gloire en huitièmes face à la Tunisie (0-1).

Pour ce 11e Côte d’Ivoire-Égypte en Coupe d’Afrique, la formation de Beaumelle a les faveurs des pronostics, mais l’histoire pousse à la prudence quand on s’aperçoit que les Ivoiriens n’ont battu qu’une fois les Pharaons à la CAN sur dix confrontations.

« On vient à la CAN pour la gagner, prévient en tout cas l’attaquant des Éléphants, Sébastien Haller. Un pays comme la Côte d’Ivoire, avec l’effectif qu’on a et ce qu’on est capable de faire, se doit de croire qu’elle peut aller au bout. »

Pas de plan anti-Salah

En face, les recordmans de victoires à la CAN (7 titres) compteront sur leur star Mohamed Salah pour créer la surprise. « Contre la Côte d’Ivoire, ce ne sera pas facile, mais notre équipe monte en puissance, ce sera un match très serré », estime le joueur de Liverpool. 

Chez les Éléphants, le sélectionneur prévient déjà qu’il n’y aura pas de plan pour limiter l’influence du numéro 10 égyptien. « Un plan anti-Salah serait ne pas respecter les dix autres joueurs. Chaque joueur a une spécificité. Aujourd’hui, Mohamed Salah a une grosse expérience. Offensivement, forcément il attire beaucoup de ballons, mais c’est toute une équipe qu’il va falloir contrôler quand on aura perdu le ballon ».

LA ROCHE TOGO

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256