Première réaction officielle à Bamako après la décision de la France de suspendre les opérations conjointes avec les forces armées maliennes. Le ministère malien des Affaires étrangères a reçu vendredi l’ambassadeur de France à Bamako, Joël Meyer. A l’issue de l’entretien, un communiqué a été publié, au moment où d’autres actions sont en cours pour apaiser la situation.

« Le Mali respectera ses engagements vis-à-vis de la communauté internationale », souligne le communiqué officiel publié à l’issue de la rencontre. L’ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer, et le numéro deux du ministère malien des Affaires étrangères ont souligné l’importance du partenariat entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme.

Entre les lignes, le Mali donne les premiers gages. En tout cas montre qu’il est pour l’apaisement et la recherche de solution.  « C’est bien ça. La France reste notre partenaire privilégié dans la lutte contre le terrorisme et il faut que la coopération redémarre rapidement », commente un officiel malien.

Réévaluation dans les prochains jours

Selon le même communiqué, le diplomate français a indiqué que la décision de suspension sera réévaluée dans les prochains jours, en tenant compte de l’évolution de la situation.

À Bamako, on attend impatiemment la cérémonie de prestation de serment du président de la transition le colonel Assimi Goïta. Elle doit avoir lieu ce lundi. Il prendra la parole. Et c’est probablement avec une oreille attentive qu’il sera écouté à Paris. Après son discours, un nouveau point de la situation sera fait, d’après nos informations.

GABON 24

SIKKA TV

GROGNE D’AFRIQUE N°436

TV5MONDE

RFI

BBC

FRANCE 24

GROGNE D’AFRIQUE N°516

GROGNE D’AFRIQUE N°435

Presse 256